Création de liens SEO

Ce n’est pas un secret, la création de liens est l’une des compétences à maîtriser absolument en SEO. En fait, il s’agit de l’aboutissement de différentes compétences : vous devez maîtriser le contenu, les ventes, la programmation, la psychologie et ce bon vieux marketing pour amener les gens à faire des liens vers votre site.

L’argument ultime ? La création de liens vous aidera à générer plus de trafic à partir des moteurs de recherche. Dans ce guide, vous apprendrez tout ce qu’il y a à savoir pour faire des liens de qualité.

CHAPITRE 1 : Les fondamentaux

Une analyse d’un million de résultats de recherche Google a montré que les liens jouaient plus sur le classement que tout autre facteur. Google a d’ailleurs expliqué que les liens sortants faisaient partie des 3 signaux qu’il considère comme les plus importants pour son classement. Il est donc clair que l’algorithme de Google se base avant tout sur les liens.

La question est : pourquoi les liens sont-ils toujours aussi importants ?

Pour le savoir, il faut monter à bord de la Delorean et retourner à l’internet pré-Google. À ce moment-là, les moteurs de recherche tels que Yahoo! et Alta Vista (vous vous en souvenez ?) dominaient le marché et ne classaient leurs résultats de recherche que par rapport au contenu des pages. Puis est arrivé Google. Leur algorithme PageRank, désormais célèbre, a tout changé. Au lieu d’analyser simplement le contenu d’une page, Google a commencé à regarder le nombre de personnes ayant fait un lien vers cette page.

Et c’était la chose à faire. 20 ans plus tard, les liens sont toujours le meilleur moyen de déterminer la qualité d’une page. Pour cette raison, les liens sortants permettent encore aujourd’hui de se classer. Cela dit, des mises à jour telles que Google Penguin aident Google à se concentrer sur la qualité des liens (et pas seulement sur leur quantité). Vous vous demandez sûrement : qu’est-ce qu’un lien de qualité ? Et comment le créer ? C’est ce que je vous explique dans la suite de ce guide.

CHAPITRE 2 : Comment trouver des liens de grande qualité ?

Avant de nous plonger dans les stratégies de création de liens étape par étape, il faut savoir ce qu’est un bon (et un mauvais) lien. Pourquoi est-ce important ? Lorsqu’il s’agit de créer des liens sortants, l’un de ces deux choses peut se produire :

La première : vous créez des liens de grande qualité. Attendez et vous verrez votre site remonter en première page des résultats Google.

La seconde : vous créez des liens de mauvaise qualité.

Google pénalisera votre site avant que vous ayez eu le temps de vous demander ce qui se passe. Voilà donc comment identifier une opportunité de créer un bon lien.

La pertinence de la page

La page qui vous a fait un lien est-elle connue de PageRank ? Si oui, ce lien aura un énorme impact sur votre classement. D’ailleurs, des années de tests ont démontré que la pertinence de la page qui vous fait un lien est plus importante que tout le reste. Pourquoi ? Parce que les liens provenant de pages sérieuses confèrent plus de pertinence (aussi appelé PageRank) à votre site.

lien classement pertinence

(Note : bien que Google ne partage pas publiquement ses informations PageRank, celles-ci constituent toujours la base de leur algorithme.) Vous pouvez facilement consulter un indicateur indirect de PageRank (“PageRating”) en utilisant Ahrefs. Entrez simplement un URL dans Ahrefs et vérifiez son “URLRating”.

Le sérieux du site

La qualité d’un lien est aussi déterminée par le sérieux du domaine. En général, un lien d’un site comme LeMonde.fr aura un impact bien plus important que celui fait par un blog inconnu. Et bien qu’il soit difficile d’obtenir des liens de la part de ces sites, ils valent vraiment le coup. Encore une fois, Ahrefs s’avère pratique ici. Entre n’importe quel URL du site et regardez le “DomainRating”.

Vous pouvez aussi utiliser l’indicateur “Domain Authority” de Moz.

La pertinence du site

Le sérieux d’un site est important lorsqu’il s’agit de liens sortants. Mais sa pertinence doit aussi être prise en compte. Admettons que vous ayez un site sur le régime paléo et que vous ayez un lien de la part d’un site sérieux… sur les monocycles. Est-ce que ce lien compte quand même ?

D’après un ancien employé Google, pas vraiment. Il explique : “…obtenir un lien d’une page à haut PageRank avait de la valeur avant, mais aujourd’hui, on fait surtout attention à la pertinence du thème du site par rapport au vôtre : la pertinence, c’est le nouveau PageRank.” Généralement, vous souhaitez obtenir des liens de sites sérieux… et plus particulièrement, de sites sérieux qui sont étroitement liées au vôtre.

La position du lien sur la page

Votre lien est-il intégré dans un contenu ? Ou enterré au fin fond du pied de page ?

L’emplacement de votre lien sur une page est important. Les liens cachés dans le pied de page ou dans un petit encadré ne vaudront jamais un lien mis en valeur en plein milieu du contenu.

Est-ce un lien pertinent ?

Peu importe l’endroit où se situe votre lien sur une page, vous devez toujours vous demander : “Ce lien est-il pertinent ?” En d’autres termes, est-ce que cette personne a fait un lien vers votre site parce qu’elle le trouvait génial ? Si oui, alors c’est un lien pertinent. Vous avez créé un profil sur un site au hasard et vous y avez laissé un lien ? Ce n’est pas un lien pertinent. Comme on pouvait s’y attendre, Google donne bien plus d’importance aux liens pertinents.

D’après Google : “…créer des liens qui ne sont pas pertinents ou qui n’ont pas été attestés par le propriétaire du site, qu’on appelle aussi liens artificiels, peut être considéré comme une atteinte au règlement.”

Le texte d’ancrage du lien

Le texte d’ancrage représente la partie textuelle cliquable d’un lien. Google se sert des textes d’ancrage comme d’un signal pour son classement. Admettons qu’un lien pointe vers votre site avec comme texte d’ancrage “desserts paléo”. Google voit ce texte d’ancrage et se dit : “Ce site a utilisé le texte d’ancrage “desserts paléo”, donc la page vers laquelle renvoie le lien doit parler de desserts paléo.”

liens texte ancrage

Bien sûr, comme tout ce qui touche au SEO, on a abusé des mots-clés dans textes d’ancrage. Aujourd’hui, la création de nombreux textes d’ancrage avec trop de mots-clés est considérée comme du spam. En clair, je ne vous conseille pas de créer des liens dont le texte d’ancrage contiendrait de nombreux mots-clés. Mais si vous obtenez un lien avec votre mot-clé dans le texte d’ancrage, vous pourrez vous réjouir !

Les liens de co-citation

Les co-citations, ce sont les liens et les formules qui apparaissent autour de votre lien. Il semblerait que Google les considère comme des “textes d’ancrage enfants”. Quand on y réfléchit, cela a du sens : le texte présent autour de votre lien donne aussi des renseignements sur le sujet de la page. Alors pourquoi Google ne s’en servirait-il pas ?

Le lien vient-il d’un billet d’invité ?

Il y a quelques années, Google a été clair :

C’est fini : les billets d’invité n’ont plus leur place ; ils génèrent bien trop de spam.

– Matt Cutts, ancien chef de l’équipe Webspam chez Google

 

Eh bien, ça dépend. Voici ce qui génère du spam avec les billets d’invité :

  • Quelqu’un est payé pour publier un billet
  • Le billet contient un texte d’ancrage avec les mots-clés exacts
  • Le site existe exclusivement pour y publier des billets d’invités
  • Le site n’a aucun lien avec le vôtre

Alors que se passe-t-il si vous publiez un superbe billet d’invité sur un site sérieux et pertinent ? D’après moi, il peut vous aider à vous classer.

Nofollow contre Dofollow

Le ”nofollow” est une balise ajoutée à un lien qui dit au moteur de recherche : “ne compte pas ce lien dans le référencement”.

Évidemment, lorsqu’on parle de SEO, il faut utiliser des liens normaux, en “dofollow” dès que possible. Maintenant que vous savez comment mesurer la qualité d’un lien, il est temps d’apprendre à les créer.

CHAPITRE 3 : Comment obtenir des liens d’envergure internationale grâce au marketing de contenu

Ce n’est pas un secret, la clé pour obtenir des liens sortants de qualité, c’est le contenu. Voilà l’idée : se contenter de publier du contenu ne vous apportera aucun lien. Il s’avère que certains types de contenu fonctionnent en fait mieux que d’autres pour la création de lien.

Voici les 4 types de contenu qui génèrent le plus de liens :

#1: Les ressources graphiques

Qu’est-ce que c’est :

Les ressources graphiques sont :

  • Images
  • Diagrammes
  • Infographies
  • Graphiques et autres contenu visuels

Pourquoi ça fonctionne :

Il est très facile de faire des liens vers des contenus visuels. Par exemple, lorsque vous publiez un graphique sur votre site, vous obtiendrez un lien à chaque fois que quelqu’un d’autre l’utilisera sur le sien. Cette puissante relation “partage mon image et fais-moi un lien lorsque tu le fais” ne fonctionne pas avec le contenu textuel.

Un exemple concret :

Il y a quelques années, une infographie appelée “SEO on-page : anatomie d’une page parfaitement optimisée” a été publiée. Aujourd’hui, on recense 2 500 liens qui pointent vers celle-ci. Bien sûr, beaucoup de ces liens auraient aussi été obtenus grâce à du texte, mais on estime que 75% de ceux-ci ont été créés grâce aux informations données sous forme visuelle.  En fait, nombre de ces liens proviennent de gens qui postent cette infographie sur leur site et font un lien vers celui d’origine.

Encore en 2018, plusieurs liens vers ce billet sont créés chaque mois. C’est là toute la force du contenu visuel.

#2: Les listes

Qu’est-ce que c’est :

Une liste numérotée d’astuces, techniques, raisons, mythes… ou n’importe quoi d’autre.

Pourquoi ça fonctionne :

Les listes permettent de rassembler beaucoup de contenu en les répartissant en de petites phrases ou paragraphes facilement assimilables. En fait, l’analyse d’1 million d’articles par BuzzSumo a permis de montrer que les listes généraient plus de liens sortants que d’autres formats, bien au-dessus des quizz, des vidéos et même des infographies.

 

#3: Les études et données inédites

Qu’est-ce que c’est :

Un contenu qui offre de nouvelles informations grâce à une étude sérieuse, un sondage ou encore de nouvelles recherches.

Pourquoi ça fonctionne :

Les statistiques et les données génèrent souvent beaucoup de liens sortants. Lorsque quelqu’un les cite, il vous fait un lien. Ceux-ci s’additionnent rapidement.

 

#4: Les guides détaillés

Qu’est-ce que c’est :

Une ressource exhaustive qui couvre tout ce qu’il y a à savoir sur un sujet donné.

Pourquoi ça fonctionne :

Les guides regroupent énormément d’informations sur une seule page. C’est LA ressource qui sera exploitée par d’autres pour le sujet spécifique que vous avez traité..

Après avoir créé un contenu de qualité vers lequel les gens feront des liens, il est temps d’en obtenir quelques-uns. Comment ? Avec une bonne vieille liste de diffusion d’e-mails.

CHAPITRE 4 : Comment créer des liens puissants grâce à l’e-mailing

Si vous voulez obtenir des liens de manière sérieuse en 2018, vous devez utiliser les listes de diffusion d’e-mails.

La question est : comment parvenir à joindre les blogueurs et les journalistes sans finir dans leurs spams ? Lisez ce chapitre pour en savoir plus.

Trouver les gens qui pourraient vous faire des liens

Vous trouverez dans le chapitre 6 des techniques pour dénicher ces personnes. En attendant, identifions-les grâce à une stratégie simple : l’ingénierie inverse. Cherchez tout d’abord votre mot-clé sur Google.

google recherches

Récupérez l’URL du premier résultat et entrez-le dans un outil d’analyse de liens comme par exemple Ahrefs pour analyser les backlinks.Les sites qui y sont listés sont tous ceux qui pourraient vous faire des liens. (Comment savoir quels sites cibler et lesquels ignorer ? Rendez-vous au chapitre 2.)

 

Trouver leur adresse e-mail

Maintenant que vous avez repéré vos cibles, il est temps de leur envoyer un message. Attention, n’utilisez le formulaire de contact du site qu’en dernier ressort. Ce n’est souvent qu’un trou noir.

Utilisez Hunter.io, qui est un outil idéal pour contacter les petits sites et les blogs gérés par une seule personne. Entrez-y simplement l’adresse du site et il vous fournira les adresses qui y sont associées.

Et si vous souhaitez contacter un très gros site, chercher dans une longue liste d’adresse ne sera pas facile. Mieux vaut alors passer par VoilaNorbert. À la place de l’URL, vous y entrez le nom et le domaine de la personne à joindre. Vous obtiendrez directement son adresse mail.

 

Envoyer un script (personnalisé)

Vous allez devoir faire appel à un script pour diffuser vos articles. L’idée, c’est qu’il n’ait pas l’air d’un script. En voilà un exemple :

Bonjour [prénom],

Je cherchais du contenu concernant [sujet] quand je suis tombé sur votre article : [titre de l’article].

C’est vraiment génial ! J’ai particulièrement apprécié [un passage particulier de l’article].

D’ailleurs, je viens justement de publier un article sur [votre sujet: [URL].

Puisque vous écrivez à ce sujet, j’ai pensé que ça pourrait vous intéresser.

Il pourrait d’ailleurs convenir à votre page. Quoi qu’il en soit, félicitations pour la qualité de votre travail sur [site web!

À bientôt,
[Votre nom]

CHAPITRE 5 : Réflexions sur la création de liens qui trompe les moteurs de recherche (et les pénalités Google)

Aucun guide sur la création de liens ne serait complet sans un chapitre sur le SEO qui trompe les moteurs de recherche (ou “black hat SEO”). La création de lien “black hat” est facile à repérer : si les liens vont à l’encontre des Consignes aux webmasters Google, alors ils trompent probablement les moteurs de recherche. Est-ce que cela signifie que vous devez absolument vous passer de SEO “black hat” ?

Il n’y a que vous qui puissiez faire ce choix. Personnellement, je ne le recommande pas car le jeu n’en vaut pas la chandelle. Mais c’est à vous de voir. Cela étant dit, vous devez être au courant des pénalités Google que vous encourez si vous pratiquez le SEO “black hat”.

Google Penguin

Qu’est-ce que c’est :

Une pénalité basée sur un algorithme qui cible les sites dont les techniques de créations de lien génèrent du spam (comme les billets d’invités douteux ou les spams sous forme de commentaires sur les blogs).

Comment l’éviter :

Ne faites que des liens pertinents. Des données montrent que vous pouvez esquiver Penguin en minimisant le texte d’ancre exact (j’ai expliqué que le texte d’ancre pouvait être l’une des causes… mais il s’agit plutôt de Google TrustRank). Cela dit, la façon la plus simple d’éviter Penguin est d’éviter les liens douteux (quel que soit le texte de l’ancre).

Pénalité manuelle/Liens artificiels

Qu’est-ce que c’est :

Une pénalité manuelle appliquée par un employé de Google. À la différence de Penguin, vous recevrez un message dans la Google Search Console :

liens artificiels pénalité

Comment l’éviter :

Personne, à part Google, ne sait comment sont ciblés les sites qui reçoivent des pénalités manuelles. On pense qu’un algorithme repère les sites qui se jouent du système et qu’il en informe les employés de Google pour que ceux-ci vérifient par eux-mêmes. Le meilleur moyen d’éviter cette pénalité reste, ici aussi, de faire des liens pertinents.

De plus, à la différence de Penguin, vous pouvez faire supprimer cette pénalité en désavouant des liens entrants ou en remplissant une demande de réexamen.

CHAPITRE 6 : Astuces pour la création de liens avancée

Voici une petite liste d’astuces que j’ai réunies au fur et à mesure pour la création de liens avancée.

Obtenir des liens facilement en les réclamant

Lorsque quelqu’un mentionne votre marque dans un article, il vous fait un lien… non ? Non. Il devrait vous faire un lien, mais il ne le fait pas forcément.

Mais avec un petit rappel, la plupart des propriétaires de site seront ravis de vous faire un lien. Comment trouver les mentions de votre marque dont le lien n’a pas été fait ? Grâce à BuzzSumo.

Obtenir des liens “bonus” grâce à la recherche d’images inversée

Publiez-vous du contenu visuel comme des infographies et des tableaux ?

Si oui, il y a probablement des sites qui utilisent vos images sans droit d’attribution. Pas de panique, vous devriez plutôt vous réjouir : comme pour les réclamations de liens, un e-mail sympathique peut transformer une simple mention en lien vers votre site. Vous pouvez aussi utiliser la recherche inversée de Google images pour trouver les sites où apparaissent vos images sans lien.

Envoyer les e-mails dans l’après-midi

S’il y a une chose à retenir de l’envoi de milliers d’e-mails de diffusion, c’est celle-ci : envoyez-les dans l’après-midi (à l’heure locale du destinataire). Pourquoi ? Lorsque vous envoyez votre mail dans la matinée, il se perd parmi les 93 autres messages que doit trier la personne. Alors que si vous l’envoyez l’après-midi, il y a bien moins de concurrence dans la boîte de réception. Je vous recommande l’utilisation d’un outil comme Boomerang pour vous aider à prévoir l’envoi de vos e-mails.

Se faire interviewer pour des podcasts

Oui, les liens des billets d’invités fonctionnent. Mais ils présentent un gros problème : ils prennent beaucoup de temps à écrire ! Passez donc au podcast. Au lieu de présenter, rédiger et éditer un billet d’invité, vous n’avez qu’à parler de ce que vous connaissez. Et hop, vous obtenez un lien !

Le mieux dans tout ça ? On trouve des podcasts sur TOUS les sujets.

Utilisez les “liens croisés” pour découvrir les sites en capacité de vous faire des liens

Si quelqu’un fait un lien à l’un de vos concurrents, il est probable qu’il vous en fasse un aussi, non ? Effectivement. Et s’il fait un lien vers deux de vos concurrents, il y a encore plus de chances qu’il vous en fasse un. Comment trouver les sites qui font des liens vers plusieurs de vos concurrents ?

La réponse : grâce à Ahrefs Link Intersect Tool. Listez simplement 2 ou 3 de vos concurrents les plus sérieux, et l’outil vous montrera les sites qui font des liens vers eux.

Postez un commentaire

Your email address will not be published.