Vous souhaitez attirer plus de trafic à partir de Google ? Alors vous êtes au bon endroit. Parce qu’aujourd’hui, vous allez apprendre les vraies techniques SEO à utiliser pour générer des centaines de visites par mois.

Le meilleur dans tout ça ?

Toutes ces stratégies fonctionnent VRAIMENT en 2018. Alors allons-y !

Voici les techniques que vous allez apprendre ici :

1. Optimiser son site pour Google RankBrain

2. Découvrir les mots-clés inexploités sur Reddit

3. Mettre à jour, améliorer et republier d’anciens billets de blogs

4. Copier les publicités AdWords pour créer des descriptions méta et des titres géniaux

5. Jouer sur les liens morts de Wikipédia

6. Emprunter à ses concurrents leurs meilleurs mots-clés

7. Optimiser son contenu pour en maximiser la “partageabilité”

8. Créer des liens vers des sites sérieux

9. Créer des liens internes vers les pages qui se trouvent en 2ème ou 3ème page des résultats

10. Ajouter ce fameux mot aux e-mails commerciaux pour augmenter le taux de réponse de 45%

11. Écrire de petits billets de blog pour les descriptions YouTube

12. Optimiser le contenu pour le “SEO sémantique”

13. Intégrer des mots-clés de longue traîne dans les balises titres

14. S’inspirer de Wikipédia pour trouver des mots-clés et des thèmes

15. Se servir des listes “les meilleurs blogs à suivre” pour trouver d’excellentes opportunités de création de liens

16. Publier du contenu avec au moins 1 800 mots

17. Garder en tête la “règle de priorité du premier lien”

18. Créer ses propres mots-clés

19. Découvrir des mots-clés inutilisés grâce à cet outil SEO méconnu

20. Trouver des stratégies de création de liens spécifiques à une niche grâce à Flippa

21. Se servir de Google Search Console pour attirer plus de trafic (ciblé)

BONUS #1: Attirer plus de trafic (et créer des liens pertinents) grâce au “billet d’invité à l’envers”

BONUS #2: Apprendre rapidement le SEO grâce à ce manuel du débutant en pas à pas

BONUS #3: Faire appel aux billets rassemblant l’avis d’experts pour créer des liens et générer des parts sociales

 

1. Optimiser son site pour Google RankBrain

Il y a quelques temps, Google a dévoilé son algorithme RankBrain. Et comme prévu, cette nouveauté a VRAIMENT tout changé. Pourquoi ?

Google RankBrain est le premier algorithme d’apprentissage machine de Google. Autrement dit, il mesure l’interaction de l’internaute avec les résultats sur la première page :

Comme vous pouvez le constater, plus vous rendez heureux les utilisateurs de Google, plus haut vous serez classé. Évidemment, les liens retours, les mots-clés et les autres signaux plus traditionnels sont toujours importants, mais RankBrain prend de plus en plus de place.

En fait, Google a été jusqu’à dire en 2016 que RankBrain est l’un des 3 éléments les plus importants pour le classement :

(Les deux autres facteurs clés pour être bien classé sur les moteurs de recherche ? Les liens et le contenu.) La question est : comment optimiser son site pour Google RankBrain ?

Voici deux astuces simples à mettre en oeuvre et qui ont fait leurs preuves :

Tout d’abord, augmenter son taux de clic (TDC) naturel.

Google RankBrain veut voir que beaucoup d’internautes cliquent sur votre site dans les résultats de recherche. Google se dit alors : “Les gens AIMENT ce résultat-là. Faisons-le remonter en haut de page pour qu’on le trouve plus facilement.”

Et si les gens ne cliquent pas dessus ? Alors Google fera redescendre votre site. C’est pour cela qu’il est important d’optimiser votre site pour obtenir un TDC naturel. Vous trouverez plus loin dans ce post une super stratégie pour augmenter votre TDC (stratégie SEO #4). Mais pour l’instant, voici une petite astuce que j’ai récemment apprise : l’une des façons les plus simples d’obtenir plus de clics consiste à ajouter des chiffres à vos balises de titre et de description.

Des études ont montré que les internautes auront plus tendance à cliquer sur un contenu avec des chiffres. Ainsi, inclure un nombre dans le titre d’un contenu (et dans une description meta) permet d’augmenter rapidement le TDC.

Ensuite, il faut améliorer votre taux de rebond et le “temps d’arrêt” sur votre site.

Encore une fois, Google RankBrain veut que vous publiiez du contenu qui plaira à ses visiteurs. Et si les internautes quittent votre site (aussi connu comme “rebond”) au bout de 3 secondes ? Alors Google considère cela comme un signal de la part de l’utilisateur qui n’aime pas votre contenu. En fait, une analyse de 1,3 million de résultats de recherche Google a permis de découvrir que les sites avec un bon taux de rebond sont classés au-dessus des sites avec un faible taux de rebond.

taux de rebond graphique

Vous voyez ? Meilleur est votre taux de rebond, mieux vous êtes classé. Et plus les internautes restent sur votre site (le fameux “temps d’arrêt”), en général, mieux vous serez classé.

Donc : COMMENT améliorer le temps d’arrêt et le taux de rebond ? Une des astuces consiste à écrire des introductions passionnantes qui pousseront les visiteurs à agir. Si quelqu’un atterrit sur une introduction longue et ennuyante à partir de de Google, il ou elle rebondira aussi vite que possible (et comme on l’a dit, c’est mauvais pour votre référencement naturel). En effet, mieux vaut aller DIRECTEMENT à l’essentiel. La personne qui atterrit sur cette page sait EXACTEMENT en quoi consiste mon contenu. Je vous recommande aussi de séparer votre contenu en petits morceaux.

Et c’est particulièrement facile à lire sur tablette ou téléphone. En sachant que la plupart des recherches Google se font sur appareils mobiles, la lisibilité est plus importante que jamais pour le SEO. Venons-en maintenant à notre deuxième technique SEO…

2. Découvrir les mots-clés inexploités sur Reddit

Vous avez sans doute déjà visité “la page d’accueil d’internet”, comme s’est surnommé le site Reddit. Mais vous ne savez peut-être pas que Reddit est une MINE D’OR pour la recherche de mots-clés, surtout pour ceux à longue traîne.

Voici un résumé de la technique à adopter : tout d’abord, rendez-vous sur Reddit. Si vous connaissez déjà un subreddit où trouver votre audience cible, allez-y directement. Par exemple, si vous souhaitez écrire un article à propos du Régime Paléo, cherchez les subreddits r/paleo. Si vous ne savez pas exactement où trouver cette audience sur Reddit, pas d’inquiétude. Recherchez votre sujet et voyez les fils et subreddits qui s’affichent.

Enfin, cherchez dans les fils (threads) les termes qui apparaissent régulièrement. Si les gens en parlent sur Reddit, il y a de grandes chances qu’ils recherchent ces mêmes termes sur Google (ce qui les rend parfaits pour la recherche de mots-clés). Par exemple, en cherchant des fils concernant la création de liens, on trouve des termes comme “stratégie de contenu” et “stratégies de contenu”. Je n’aurais jamais pensé seul à ce genre de mots-clés, alors merci Reddit !

Passons maintenant à la meilleure des techniques SEO.

3. Mettre à jour, améliorer et republier d’anciens billets de blog

En mettant à jour le contenu de vos pages et les images vous obtenez une version améliorée de votre publication.Vous pouvez en plus relancer la communication par exemple avec de la publicité par e-mail et des publications sur les réseaux sociaux.

4. Copier AdWords pour créer des descriptions méta et des titres géniaux

Ce n’est pas un secret, les titres attirants et les bonnes descriptions meta génèrent plus de clics au niveau des résultats des moteurs de recherche (et comme précisé plus tôt, plus de clics naturels = meilleur classement sur Google). La question est : comment savoir ce sur quoi les internautes veulent cliquer ?

C’est simple : il faut regarder les mots-clés des publicités AdWords.

Les publicités AdWords que vous voyez avec des mots-clés concurrentiels sont le résultat de centaines (voire de milliers) de tests A/B. Ils servent à maximiser les clics. Vous pouvez vous servir de ces publicités pour transformer vos balises de titre et de description en aimants à clics. Admettons que vous souhaitiez publier un article optimisé pour le mot-clé “bouteilles d’eau en verre”. Regardez d’abord les annonces AdWords correspondant à ce mot-clé.

Regardez les pubs dont vous pouvez vous inspirer pour vos titres et descriptions. Pour cet exemple, on retrouve des expressions comme :

  • Sans BPA
  • hydraté
  • Durable
  • Réutilisable

Comme vous le voyez, ces balises contiennent des mots dont il a été prouvé qu’ils génèrent des clics. Ainsi, si vous incluez ces termes dans vos balises meta, il est possible que vous attiriez plus de visiteurs.

5. Jouer sur les liens morts de Wikipédia

La création de liens sur les liens morts présente tous les avantages…

ÉvolutifPertinent pour GooglePuissant.

Le seul problème : trouver des liens morts est extrêmement long et difficile. Enfin, ça l’est, sauf si vous connaissez le petit truc méconnu qui se cache dans le système d’édition de Wikipédia. En fait, lorsqu’une personne qui édite un article Wikipédia tombe sur un lien mort, elle ne le supprime pas directement. Au lieu de ça, elle ajoute une note de bas de page indiquant “lien mort”. Cette note permet aux autres éditeurs de confirmer à leur tour que le lien est effectivement mort et de pouvoir ainsi l’effacer. Et cette simple note permet de trouver facilement ces liens.

Voilà comment faire :

Tout d’abord, tapez cette chaîne recherche : site:wikipedia.org [mot-clé] + “lien mort”. Si vos recherches portent sur le domaine de l’investissement, vous chercheriez quelque chose comme ça :

google recherche

Visitez ensuite une page parmi les résultats qui est pertinente pour votre site. Faites Ctrl+F et tapez “lien mort”. Votre navigateur passera en revue tous les liens morts de la section “Références” :

voir aussi lien mort

Astuce de pro : Wikipédia a mis au point une liste d’articles contenant des liens morts. C’est encore plus facile de les trouver grâce à ça !

Bon, et maintenant que vous avez trouvé un lien mort, que faites-vous ?

Vous pourriez recréer cette ressource morte sur votre site et remplacer le lien mort dans Wikipédia par le vôtre… mais vous n’auriez qu’un seul lien (et un lien en nofollow).

6. Emprunter à ses concurrents leurs meilleurs mots-clés

Il existe deux façons de trouver des mots-clés pour optimiser et faire connaître votre contenu.

Entrer des mots-clés au hasard.

OU ALORS

Trouver les mots-clés exacts grâce auxquels vos concurrents se sont déjà démarqués.

Ces deux approches peuvent fonctionner. Cela dit, j’ai plutôt tendance à simplement voler les meilleurs mots-clés de mes concurrents. Voici comment faire : tout d’abord, trouvez un site concurrentiel déjà bien classé sur Google. De cette façon, vous utilisez l’ingénierie inverse avec des sites qui savent déjà ce qu’ils font. Entrez ensuite l’URL de la page d’accueil sur un outil comme SEMRush ou SpyfuVous obtiendrez alors une liste des mots-clés qui ont permis au site de se classer. Évidemment, nombre de ces mots-clés ne seront pas pertinents pour votre activité. Ils pourraient par exemple cibler des clients qui ne vous intéressent pas ou qui permettent au site de se classer dans un domaine qui n’est pas le vôtre.

C’est pour cela qu’il faut se concentrer sur les mots-clés qui a) sont recherchés sur Google par les clients que vous voulez cibler et b) qui vous permettent de créer un bon contenu. En parlant de contenu génial, on passe à la technique suivante.

7. Optimiser son contenu pour en maximiser la “partageabilité”

Il faut le dire : la plupart du contenu en ligne ne mérite pas d’être partagé. Et sans partages (particulièrement les liens retour), vous ne pourrez pas vous classer sur Google. Par chance, ce n’est pas si difficile de transformer un contenu “zéro” en “héros”.

Voici deux astuces principales qui fonctionnent très bien en 2018.

Premièrement, utilisez des URL courts pour chaque post. Pourquoi ? Les URL courts tendent à générer plus de clics ; et plus de clics=meilleur classement (grâce à Google RankBrain).

Ensuite, faites apparaître des boutons pour partager l’article sur les réseaux sociaux, et ce de manière visible.

Beaucoup de tests ont permis de démontrer que ces icônes augmentent considérablement les J’aime sur Facebook et les réactions sur Twitter lorsque vos articles y sont partagés. Mais sachez que Google ne prend apparemment pas en compte ces signaux pour classer votre site dans ses résultats (en tout cas, pas directement). Cela dit, les partages sur les réseaux sociaux peuvent générer plus de trafic sur votre site. Et certains de ces visiteurs peuvent faire des liens vers votre article, ce qui vous aidera à mieux vous classer. Maintenant que votre contenu est optimisé pour les partages, il faut vous assurer que le SEO on-page de votre article est adapté. Et c’est le sujet de la prochaine stratégie : une technique SEO on-page facile à mettre en place et bonne pour votre classement.

8. Créer des liens vers des sites sérieux

Avec tout ce qui se dit sur Hummingbirds et Penguins, on en oublierait presque l’importante mise à jour de l’algorithme Hilltop par Google. Bien qu’il ait plus de dix ans, Hilltop tient toujours un rôle important dans le paysage actuel des moteurs de recherche. Hilltop permet de signaler à Google une page qui serait un “hub” d’informations.

Mais alors, comment Google sait-il quelles pages sont des hubs ?

C’est simple : c’est la qualité et la pertinence des liens sortants de la page concernée qui permettent de déterminer si c’est un hub. Et c’est très sensé, quand on y pense : les pages vers lesquelles vos liens renvoient ont généralement un thème similaire à celui de votre site. Aussi, les pages qui renvoient à des ressources utiles sont souvent de meilleure qualité que celles qui ne renvoient qu’à des pages de leur propre site. En d’autres termes, les pages dont les liens renvoient vers des ressources géniales se positionnent comme des hubs de contenu utile vis-à-vis de Google. Et une récente étude a prouvé qu’il existe une corrélation entre les liens sortants et le classement de Google.

(De plus, les liens sortants sont meilleurs pour l’expérience utilisateur. Après tout, les liens contextuels aident les utilisateurs à trouver un contenu pertinent par rapport à ce qu’ils cherchent).

En résumé : faites des liens vers au moins 3 ressources pertinentes de qualité dans chaque contenu que vous publiez. Google comprendra alors que votre page est un hub Hilltop. Ceci dit, les liens externes ne sont que l’un des nombreux signaux SEO on-page que Google prend en compte. 

  1. Créer des liens internes vers les pages qui se trouvent en 2ème ou 3ème page des résultats

Je ne vois pas comment le dire autrement : si votre site se trouve en 2ème ou 3ème page des résultats Google, c’est comme si elle était sur la 58ème page. (Et oui, même un contenu de qualité peut rester en 2ème page s’il n’est pas optimisé pour les moteurs de recherche). Alors comment booster ces pages afin qu’elles atteignent la première page tant convoitée ? En utilisant une technique SEO qui fonctionne : intégrez-y des liens internes !

Voici les 3 étapes à suivre :

Étape #1: Utilisez Google Search Console pour trouver les mots-clés qui vous permettent d’être classé sur la 2ème ou 3ème page.

Pour les trouver, identifiez-vous sur la nouvelle Google Search Console et rendez-vous sur le rapport de performance :

google search console

Assurez-vous d’avoir cliqué sur “position moyenne”. Ainsi, vous pourrez voir le classement moyen de chaque mot-clé.

Triez les résultats par “Position” :

position gsc

Cherchez ensuite les mots-clés avec une position moyenne de 11-30. Si vous obtenez des clics grâce à un mot-clé en page 2 ou 3, alors vous pouvez être sûr que ce mot-clé est assez souvent recherché. Même en étant en 2ème page des résultats, cette page ci-dessous obtient 24 clics et 2 792 impressions par mois pour ce mot-clé.

mot-clé

D’après Ahrefs, ce mot-clé obtient 1 800 recherches mensuelles et l’enchère suggérée est de 10€. Cela signifie donc que ça vaut le coup de prendre le temps de pousser ce mot-clé jusqu’à la page 1.

Étape #2: Identifiez les pages qui font autorité sur votre site.

Il est facile d’identifier les pages qui marchent le mieux sur votre site grâce à un outil SEO appelé Ahrefs. Entrez simplement l’URL de votre page d’accueil et cliquez sur “Chercher”. Cliquez ensuite sur “Meilleure par liens” dans la colonne latérale de gauche :

ahrefs best by links

Vous verrez alors les pages qui marchent le mieux sur votre site.

Étape #3: Ajoutez des liens internes dans ces pages d’atterrissage.

Enfin, ajoutez des liens internes dans ces pages souvent visitées, vers les pages d’atterrissage qui ont besoin d’un coup de pouce.

10. Ajouter ce fameux mot aux e-mails commerciaux pour augmenter le taux de réponse de 45%

Lorsqu’une personne voit un e-mail apparaître dans sa boîte de réception, deux questions lui traversent l’esprit : “Qui est cette personne ?” et “Que veut-elle ?” Plus vite vous répondrez à ces questions dans vos e-mails, meilleur votre taux de réponse sera. Mais comment faire ?

C’est simple : assez tôt dans votre mail, placez le mot “parce que”. Croyez-le ou non, ce mot a des effets étonnamment puissants sur la psychologie humaine.  Une étude menée Dr. Ellen Langer de l’Université d’Harvard a cherché à déterminer si des gens qui faisaient la queue pour utiliser une photocopieuse laisseraient passer quelqu’un devant eux. Lorsque la personne souhaitant passer devant a demandé : “Puis-je utiliser la photocopieuse avant vous ?”, seuls 61% ont répondu oui. Mais lorsqu’elle a demandé : “Puis-je utiliser la photocopieuse avant vous, parce que je suis pressé ?”, 89% ont dit oui.

(Ça représente une augmentation de 45% !)

Pourquoi une telle différence ? En fait, le mot “parce que” donne à une requête – n’importe quelle requête – un air plus légitime. Et dans le monde de la diffusion d’e-mail, la légitimité permet d’obtenir plus de réponses. (Il suffit de regarder tous ces billets d’invités pleins d’arguments nuls qui s’entassent dans votre boîte de réception. S’ils prenaient le temps d’avoir l’air un minimum légitime, ils marcheraient mieux).

La personne qui reçoit ce mail sait pourquoi on le lui a envoyé, après deux secondes lecture seulement. Mais encore plus important, le terme “parce que” rend l’envoi de mon message encore plus légitime.

11. Écrire de petits billets de blog pour les descriptions YouTube

Inutile de vous dire que les vidéos YouTube sont dominantes en première page de résultats Google. Et sachant que Google possède ce site de vidéos, ce n’est pas près de changer. Le meilleur dans tout ça ? Il existe une technique très simple pour classer votre vidéo YouTube parmi les résultats des mots-clés les plus concurrentiels, à la fois sur Google et sur YouTube. Il suffit d’écrire des descriptions de 200 mots ou plus sous votre vidéo. La plupart des gens qui mettent leur vidéo sur YouTube n’écrivent que quelques mots dans la description, sans réfléchir :

description youtube vidéo

C’est une GROSSE erreur. Gardez à l’esprit que Google ne peut ni regarder ni écouter le contenu de votre vidéo. Il se base donc sur le titre de votre vidéo et sa description pour en déterminer le contenu. Il vous faudra donc une description de grande qualité, en 200 mots (qui contient plusieurs fois vos mots-clés) pour que cette vidéo soit en première page lorsqu’on tape le mot-clé cible.

12. Optimiser le contenu pour le “SEO sémantique”

Il y a quelques années, Google a développé un nouvel algorithme appelé HummingbirdAvant l’apparition d’Hummingbird, Google n’anlysait que les mots-clés individuels des pages internet. Mais grâce à ce nouvel algorithme, Google est désormais apte à comprendre le SUJET de votre page. (D’ailleurs, la capacité des moteurs de recherche à comprendre les sujets et à classer les résultats de recherche en fonction de ceux-ci est appelée “recherche sémantique”).

La question est : comment optimiser votre contenu pour la recherche sémantique ?

Voici les étapes à suivre :

Tout d’abord, optimisez votre page par rapport à vos mots-clés comme vous le feriez normalement. Parlez ensuite de sous-thèmes en rapport avec vos mots-clés pour que Google comprenne bien de quoi parle votre page (et pas seulement vos mots-clés). Puisque des sous-thèmes comme les pénalités Google sont traités dans les articles, Google comprend de quoi parle ce contenu et de ce fait, cette seule page compte pour plus de 2 400 mots-clés d’après SEMRush :

Vous pouvez facilement trouver des sous-thèmes grâce à l’outil appelé LSIGraph :

lsigraph mot clé

Vous y trouverez des sous-thèmes et des mots en lien avec les mots-clés que vous tapez. Et si vous en tenez compte dans votre contenu, celui-ci sera optimisé pour la recherche sémantique.

13. Intégrer des mots-clés de longue traîne dans les balises titres

Voilà ce qui se passe : en intégrant seulement un mot-clé dans votre balise titre, vous passez à côté de BEAUCOUP de trafic généré par les moteurs de recherche (mais je ne parle pas de bourrage de mots-clés non plus). Prenons l’exemple d’un post nommé “Étude de cas du SEO pertinent : comment être en haut du classement”.

Les mots-clés pour ce post étaient “SEO pertinent” (“white hat SEO”). Ces termes ont donc été inclus dans le titre du post. En réalisant que les termes “étude de cas SEO” (“SEO case study”) étaient eux aussi souvent recherchés chaque mois, ils ont été inclus dans le titre du post sous forme de mots-clés de longue traînePour les mots-clés “étude de cas SEO”, cet article a atteint la 5ème place en quelque semaines. Comme on peut s’y attendre, le terme “étude de cas SEO” est bien moins concurrentiel que “SEO pertinent”. Ainsi, le mot-clé “étude de cas SEO” a presque immédiatement généré du trafic. Et comme cette page a accumulé des liens, elle a pu se placer en première page des résultats pour “SEO pertinent” aussi.

Si elle n’avait été optimisée que pour “SEO pertinent”, la page n’aurait reçu aucune visite jusqu’à ce qu’elle arrive en première page des résultats pour ce terme. Par chance, le mot-clé de longue traîne “étude de cas SEO” a directement attiré du trafic.

Pour résumer : trouvez des mots-clés de longue traîne que vous pouvez inclure dans vos titres. Vous obtiendrez plus rapidement du trafic sur les moteurs de recherche et classerez vos pages par rapport à plusieurs termes.

14. S’inspirer de Wikipédia pour trouver des mots-clés et des thèmes

Vous voulez trouver des mots-clés inexploités que vos concurrents ne connaissent pas ? Alors cessez d’utiliser le Google Keyword Planner et commencez à utiliser cette stratégie SEO. Bien sûr, le Keyword Planner est utile pour rechercher de gros volumes d’informations mensuels, mais il est NUL pour générer de nouveaux mots-clés.

Pourquoi ? En fait, le Keyword Planner ne vous donne que très peu de variations de votre mot-clé de base. Si vous entrez un terme racine comme “perte de poids” (“weight loss”), il ne sortira que des mots-clés qui en sont très proches : 

Pour trouver des mots-clés liés à celui de base et pas de simples variations, vous avez besoin d’un esprit humain. Ou mieux encore, les milliers d’esprits humains qui contribuent au contenu Wikipédia.  Voilà comment faire : rendez-vous sur Wikipédia et entrez un mot-clé (par exemple, “assurance”) : 

recherche wikipedia

Regardez ensuite les sections qui proposent des mots-clés et des thèmes étroitement liés à ce terme, dans le “Sommaire”, les liens internes et les sections “Voir aussi” :

Vous trouverez généralement de très nombreux mots-clés et des idées de sujets grâce à une seule entrée Wikipédia. Pour trouver encore plus de mots-clés, cliquez sur les liens internes et répétez ensuite le même procédé.

15. Se servir des listes “les meilleurs blogs à suivre” pour trouver d’excellentes opportunités de création de liens

C’est une de mes astuces SEO préférées. Si vous faites beaucoup de création de lien, vous savez qu’une liste de blogs de grande qualité et pertinente par rapport aux niches, c’est un peu le jackpot. Ce dont vous n’avez pas forcément conscience, c’est que les blogueurs créent ces listes pour vous sous forme de billets de blog appelés “best of”. Ces listes faites à la main regroupent les meilleurs blogs d’une même industrie ou couvrant un même thème. Comment trouver ces billets ?

En utilisant ces chaînes de recherche :

  • “[mot-clé] blogs à suivre”
  • “meilleurs [mot-clé] posts 2018”
  • “top [mot-clé] blogs à suivre” + “2018”

Ces blogs sont PARFAITS pour promouvoir un de vos contenus ou établir une relation commerciale sur du long terme.

16. Publier du contenu avec au moins 1 800 mots

Ne nous voilons pas la face : les contenus assez longs écrasent littéralement les billets de blog de 300 mots. En fait, une étude faite sur un million de résultats de recherche Google a montré que le nombre de mots moyen d’un résultat en première page était de 1 890 mots. (Les longs contenus sont-ils adaptés aux téléphones portables ? D’après nos données, oui. Les contenus plus longs donnent aussi de bons résultats lors des recherches sur mobile.) Pourquoi les longs articles fonctionnent-ils ? Tout d’abord, ils montrent à Google que vous offrez à vos visiteurs un contenu détaillé.

Mais ce n’est pas tout : les contenus détaillés provoquent chez les visiteurs une émotion très importante qui les pousse à partager vos articles : l’émerveillementLe Dr. Jonah Berger de l’Université de Pennsylvanie a démontré qu’un contenu qui suscite l’émerveillement rend les gens 30% plus à même de partager ce contenuComme on peut s’y attendre, susciter l’émerveillement avec un article de 350 mots, c’est TRÈS difficile… mais les contenus détaillés remplissent cette mission “à merveille”.

17. Garder en tête la “règle de priorité du premier lien”

Voici une erreur que je vois très souvent en SEO : si vous avez deux liens qui renvoient à une page sur votre site… et que ces deux liens se trouvent sur la même page, alors à quel texte d’ancrage Google doit-il se fier ? Au premier ? Au second ? Aux deux ? D’après la règle de priorité du premier lien, seulement au premier.

Pourquoi est-ce important ? Admettons que vous ayez une barre de navigation sur votre site, puisque votre barre de navigation se trouve en haut de la page, Google voit ces liens en premier. Et c’est là que ça se complique : admettons que vous fassiez un lien vers votre “catalogue des recettes” dans un billet de blog, et que ce lien ait comme texte d’ancrage “recettes équilibrées”. Malheureusement, le texte d’ancrage “recettes équilibrées” est ignoré par Google puisqu’il ne prend en compte que l’ancre qu’il a vue en premier : “catalogue des recettes”.

 

À noter : utilisez des ancres riches en texte pour la navigation sur votre site.  Comme on vient de le voir, les liens internes avec beaucoup de mots-clés qui apparaissent après la barre de navigation ne comptent pas.

18. Créer ses propres mots-clés

C’est l’un des meilleurs conseils SEO qu’il vous sera donné de lire : vous êtes toujours classé en premier pour les mots-clés que vous créezDe quoi je veux parler ? Lorsque vous créez quelque chose de vraiment original – comme une marque, un produit ou un système étape par étape – vous êtes la seule personne à optimiser pour ce mot-clé spécifique. (Après tout, c’est vous qui l’avez inventé !)

Comment pouvez-vous faire la même chose ? La prochaine fois que vous écrirez un billet sur quelque chose que vous avez inventé – que ce soit une astuce minceur, un truc pour augmenter la productivité ou un système pour faire pousser des tomates – donnez-lui un nom.

19. Découvrir des mots-clés inutilisés grâce à cet outil SEO méconnu

Si vous vous intéressez au SEO depuis un petit moment, vous savez qu’un générateur de mots-clés ne donnera jamais plus que des résultats à la hauteur des termes que vous y entrez. En d’autres termes : si vous utilisez les mêmes mots-clés de base que vos concurrents, vous obtiendrez les mêmes résultats qu’eux. Par chance, il existe un outil peu connu qui peut vous aider à contourner ce problème : SeedKeywords.com

Voilà comment l’utiliser : tout d’abord, allez sur Seed Keywords et créez un scénario (un scénario servira aux internautes à trouver votre entreprise en ligne). Cliquez sur “create my scenario” pour obtenir un lien. Envoyez ce lien à vos amis, votre famille et vos clients cibles pour voir les mots-clés qu’ils utiliseraient :

seedkeywords lien

Vous obtiendrez alors une liste de mots-clés qui sortent des sentiers battus et que vous pouvez entrer dans le Google Keyword Planner.

Passons à la stratégie SEO suivante…

20. Trouver des stratégies de création de liens spécifiques à une niche grâce à Flippa

Ça ne fait aucun doute : Google accorde de plus en plus d’importance à la pertinence des liens qui renvoient vers votre site. Mais où trouver des opportunités de création de lien spécifiques à votre niche ? Sur Flippa.com. Flippa est un eBay pour sites internet,  et c’est une des meilleures adresses pour trouver des opportunités inexploitées de création de lien.

Pourquoi ? Parce que les gens qui vendent leur site sur Flippa donnent tous les détails concernant la création de ce site. Cela signifie qu’ils vous montreront souvent leurs mots-clés, leur stratégie de marketing de contenu et (bien sûr) les sources de leurs liens.C’est comme un plan de marketing de contenu à télécharger.

Voici comment s’y prendre : rendez-vous sur Flippa et cliquez sur Websites –>All. Tapez un mot-clé qui décrit votre niche de façon assez large (ici, “voyage”). Fixez les utilisateurs par mois à 500 minimum. En voilà un qui convient à la recherche :

recherche flippa

Le propriétaire de ce site nous fournit effectivement une liste des sites sur lesquels il a des liens pertinents :

flippa

Il ne nous montre pas seulement d’où il a obtenu ces liens.. mais COMMENT il les a eus :

réponse flippa

On sait désormais qu’il a acquis ces liens de qualité en faisant appel aux relations publiques. Cela signifie que vous avez accès à toute une liste de journalistes disponibles pour couvrir des sites concernant les voyages. Vous avez dit “jackpot” ?

21. Se servir de Google Search Console pour attirer plus de trafic ciblé

La Google Search Console est l’un des meilleurs outils SEO sur le marché. À la différence de la plupart des logiciels SEO, les données obtenues grâce à la Google Search Console viennent directement de Google. Cela dit, il y a énormément d’éléments dans ce logiciel dont vous n’aurez pas besoin. Donc laissez-moi vous montrer comment attirer rapidement plus de trafic en utilisant les données déjà stockées sur votre compte actuellement.

Tout d’abord, identifiez-vous et cliquez sur “Search Analytics” dans l’encadré :

gsc search analytics

Cherchez ensuite les mots-clés (appelés “requêtes/queries”) pour lesquels vous êtes déjà classé. En d’autres termes, ceux avec lesquels vous obtenez déjà un maximum d’impressions :

impressions google

Voyez ensuite combien de clics vous générez pour ces mots-clés. S’il y a beaucoup d’impressions pour peu de clics, alors il y a un gros potentiel pour attirer du trafic grâce à ce terme. Il vous faut juste booster votre classement par rapport à ce mot-clé. Par exemple, certains mots-clés génèrent énormément d’impressions mais très peu de clics. Alors comment mieux classer votre site pour ce mot-clé ?

Voici quelques astuces :

  • Améliorez votre taux de clic. Les utilisateurs de Google ne cliquent probablement pas aussi souvent sur votre site que sur les autres sites en première page.
  • Ajoutez plus de contenu. Comme je l’ai dit plus tôt, contenu plus long=classement Google plus haut.
  • Incluez du multimédia visuel. Essayez de créer un contenu avec du multimédia (images et vidéos). Ce type de contenu est généralement mieux classé qu’un contenu composé uniquement de texte.
  • Créez des liens. Oui, les liens sortants sont toujours très importants. En général, les liens de grande qualité permettront un meilleur classement.

J’espère que ce petit tutoriel SEO vous aura aidé à en apprendre plus ou à vous lancer !

Quelle stratégie SEO de ce post allez-vous tester en premier ?

Allez-vous commencer à publier un contenu plus long ? Ou peut-être allez-vous optimiser votre site pour Google RankBrain…

Postez un commentaire

Your email address will not be published.